L’étoile Arcateg et le RGPD

Le RGPD conduit les entreprises à devoir justifier l’existence de données à caractère personnel dans leur système d’information, au sens large, qu’il s’agisse des applications gérées directement par la DSI ou sous-traitées, ou qu’il s’agisse des serveurs bureautiques ou de messagerie (où il y a souvent autant à boire qu’à manger…), en incluant aussi les…

Le RGPD et les données de don

Le RGPD est une affaire de longue haleine. Une fois les grands principes assimilés (consentement, accountability), une fois les grandes règles prises en compte (registre des traitements, mesures de sécurité), la mise en œuvre au quotidien soulève diverses questions d’aspect pratique telle que le lien concret entre les données et la durée de conservation à…

Données structurées et données non structurées

Ces deux expressions – données structurées et données non structurées – sont aujourd’hui  répandues et acceptées. C’est la première et principale façon de caractériser les données dans la société de l’information, dans les entreprises et leurs directions des systèmes d’information (DSI) mais aussi, de plus en plus, pour les responsables métiers, pour les juristes et…

La charrue, les bœufs et le RGPD

Ne faut-il pas s’émerveiller de cette grande vague technologique et commerciale qui s’élance à la rencontre du RGPD comme on se précipite, les bras chargés de cadeaux, pour accueillir l’enfant à naître ? Non. Le RGPD (Règlement général pour la protection des données personnelles) a pour objectif de limiter les excès de la technologie dans la…

RGPD et GDPR : le choix des mots…

Le Règlement général pour la protection des données personnelles (RGPD) est la version française du General Data Protection Regulation (GDPR). Il ne s’agit pas de littérature ; il s’agit de réglementation. On peut donc penser que la traduction, sinon l’adaptation, est d’ordre technique et utilise des glossaires techniques (juridique, administratif…). C’est pourquoi il n’est pas banal…

Qu’est-ce qu’un registre ?

Il y a quelques années encore, le registre était ringard, ringardisé dans l’entreprise par les outils informatiques, relégué dans sa forme matérielle aux caves humides, abandonné à l’histoire. Il revient en force avec, notamment, la blockchain et le Règlement général pour la protection des données personnelles (RGPD). Pourquoi ? Parce que la valeur de traçabilité du…